Comment contrôler votre facture mensuelle de services infonuagiques (Cloud)?

Que ce soit dans le nuage ou dans votre infrastructure virtualisée, les instances (VM) ont tendance à se multiplier comme des lapins.  Pourquoi ? Parce que c’est très facile d’en créer et que, sans contrôle, vous vous retrouvez en manque de ressources dans votre infrastructure ou, si vous êtes dans le nuage, c’est votre facture mensuelle qui ne cesse d’augmenter.

Plus de VM signifie aussi le besoin de plus d’espace de stockage pour les loger, mais aussi pour les sauvegarder…  Et les systèmes de sauvegarde offerts par la majeure partie des fournisseurs de services infonuagiques ne vous offrent pas de fonctionnalité permettant de faire des économies à ce niveau et, sans dire qu’ils le font exprès, disons qu’ils n’ont pas fait d’efforts pour vous faciliter la tâche.

Ce problème existe dans les infrastructures traditionnelles, mais est contenu dans la mesure où, lorsqu’il n’y avait plus de ressource, vous deviez en acheter d’autres ou faire du ménage. Malheureusement, le problème s’est transporté dans le nuage.

Ce phénomène explique en bonne partie les chiffres d’affaires faramineux qu’Amazon continue d’avoir.  Amazon vient de franchir la barre des 10 milliards de $ annuels, c’est 70% d’augmentation année après année et ça va continuer d’augmenter.  70% de leur revenu provient de leur instance EC2 et plus de 50% supporte des infrastructures qui ne sont pas de la production.  Ils sont utilisés pour des environnements de développements, de tests, de QA, de standardisations, de formations ou de sandbox qui roulent 24/7, qui sont donc payés 24/7 par les clients.

Le nuage est parfait pour ce type d’environnement: là n’est pas le problème. C’est le fait qu’il n’y a pas de mécanismes mis en place pour les utiliser seulement lorsqu’ils sont nécessaires.  Nous nommons Amazon comme exemple, mais c’est la même chose chez les autres fournisseurs infonuagiques (Microsoft Azure, IBM SoftLayer, Google, etc.), ils ne vous appelleront pas pour vous dire que vous pourriez économiser beaucoup d’argent en vous dotant de bons outils.

 

Il y a une solution à cela: vous doter d’une bonne solution globale de gestion de vos données, une solution qui vous permet:

  • D’arrêter et de déprovisionner vos instances durant les périodes d’inactivité pour la production. Attention, il est important de déprovisionner, sinon les ressources restent réservées et facturés. Si vous n’avez pas un besoin 24/7 mais plutôt 9/5, vous pourriez sauver entre 25% et 33% sur votre facture.
  • De mettre une durée de vie sur les VM pour les environnements de développement, fonction qui les déprovisionne et les archive après un nombre spécifique de jours de vie ou d’inactivité.
  • D’archiver des gabarits de VM sur du stockage à faible coût pour réduire votre facture; lors d’un déploiement, elle vous donnera de nouveaux accès à ces archives pour provisionner des VMs.
  • D’automatiser les flux de travail, une fois la sauvegarde terminée; de déprovisionner la VM et de la reprovisionner à 7h du matin, par exemple si vos journées de travail commencent à 8h.
  • De dédupliquer puis de compresser les données pour diminuer l’espace requis pour les entreposer.

Ce ne sont là que quelques éléments qui pourraient vous aider.  Si vous avez besoin de ce type de solution qui est aussi bonne pour les environnements traditionnels, je vous invite à nous contacter.

Que pensez-vous de ces options?

Partagez l'articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *